top of page

A la découverte de Broken By The Scream


Groupe japonais Broken By The Scream

Sorti le 20 Juillet dernier, «RISE into CHAOS» est à la fois le troisième album studio de Broken By The Scream (BBTS), mais également son premier opus sous un label major ! Composée de douze pistes, cette nouvelle réalisation permet au groupe de s’engager sur la voie de l’international et de répondre à une attente grandissante. Face à des vues YouTube en constante augmentation ainsi qu’à une demande internationale de plus en plus forte, BBTS a accepté de se livrer à sa première interview française !

KRM – Bonjour à vous quatre ! Pour votre première interview française, pourriez-vous vous présenter à nos lecteurs ?

AYAME – Je suis Ayame Yabusame, la leader du groupe.

TSUBAKI – Je suis Tsubaki Nanaohgi, au chant clair.

IO – Je suis Io Nodukidaira, au chant guttural (growl)

KAGURA – Je suis Kagura Uriin, au chant et cris aigus.


KRM – Broken By The Scream est un concept surprenant pour un groupe féminin : deux voix sont dédiées aux screams et les deux autres, au chant clair. Comment est né le projet ?

AYAME – En fait, c’est Electro Sonar, notre producteur, qui souhaitait créer un groupe d’idoles avec des caractéristiques sonores particulièrement extrêmes. Chacune d’entre nous a écouté la musique et nous avons toutes trouvé que le projet était intéressant !


KRM – Vous évoluez sur la scène musicale depuis maintenant cinq ans. Quel regard portez-vous sur ces cinq premières années ? Y’a-t-il des choses qui vous ont marqués ? Des souvenirs en particulier ?

IO – Des souvenirs particuliers… C’est vraiment difficile d’en choisir qu’un seul car tout ce que l’on a vécu jusqu’ici, musique, concerts, m’a ému. Récemment le monde a vécu une période stressante avec la crise du coronavirus, c’est pourquoi nous avons décidé de créer «Fest of Extreme», un festival japonais présenté par Broken By The Scream. Le résultat a été des concerts et des invités incroyables devant une salle qui était pleine à craquer. C’était exactement ce à quoi j’espérais ! C’est pourquoi je souhaite toujours plus partager l’excitation de nos concerts avec tout le monde. Et bien sûr, avec vous qui lisez cette interview !

KRM – Il y a une certaine dualité dans vos chansons. Une face sombre et une plus lumineuse. Comment créez-vous vos morceaux?

KAGURA – Jusqu’à présent nous ne composions pas nos chansons nous-même, mais depuis quelques temps, nous avons commencé à partager nos pensées avec notre producteur concernant la musique que nous voulions composer et les messages que nous souhaitions transmettre. Je pense donc que notre musicalité va encore s’étendre. Je suis personnellement influencée de nombreux groupes, ce n’est pas qu’un seul artiste… Mais quand on a formé le groupe, le concept était de jouer de la musique extrêmement puissante, un peu comme Dragon Force à l’époque.


KRM – Votre nouvel album, «RISE into CHAOS», marque vos débuts en label major. Qu’est-ce qui différencie cet album des précédents ?

TSUBAKI – Tout d’abord, le fait que je sois présente sur cet album est une différence majeure ! (Rires)

KAGURA – Oui, c’est vrai ! (Rires) C’est vraiment important !

TSUBAKI – Peut-être que ce n’est pas vraiment à moi d’en parler, mais je crois que nous savions toutes comment faire cet album tout en conservant l’intensité qu’il y avait dans le précédent.

IO – Nous étions parfaitement conscientes que nous sortions un album sous un label major !

KRM – Si vous deviez choisir qu’une seule chanson de cet album pour décrire BBTS. La - quelle et pourquoi ?

AYAME – Oh mon dieu ! C’est une question tellement difficile ! «ココロ、晴レ晴レ» (Kokoro Harebare) est une très bonne chanson entraînante, mais «感情クロスカウン ター» (Kanjo Cross Counter) qui est sortie avant, est à la fois intense et accrocheuse comme BBTS !

IO – J’adore «メラメラセニョリ ータ» (Mera Mera Senorita) car elle est brutale.


KRM – «ココロ、晴レ晴レ» et « 感情クロスカウンター» sont les deux morceaux qui ont fait l’objet d’un MV. Pourquoi ces deux pistes ?

AYAME – Je pense que ce sont les producteurs qui ont choisi les deux morceaux. Concernant «感情クロ スカウンター», elle a été notre première chanson après l’arrivée de TSUBAKI au sein du groupe. Je crois qu’ils ont pensé que c’était la meilleure chanson pour servir de vitrine et permettre aux gens qui l’écoutent de savoir qui est BBTS. C’est un morceau à la fois intense et entraînant. Quant à «ココロ、晴レ晴レ», elle est comme une dose de gentillesse. Elle s’adresse plus aux gens qui aiment les musiques pop et qui souhaitent découvrir BBTS.


KRM – Le métal japonais féminin s’est beaucoup développé ces dernières années, surtout à l’international. Des groupes comme BABYMETAL ont eu des carrières extraordinaires ouvrant la voie à d’autres formations. Comment pourriez-vous expliquer le succès de ces groupes à l’étranger ?

KAGURA – Je crois que c’est tout simplement incroyable. C’est un rêve qui devient réalité que de voir des jeunes femmes japonaises réussir ce que d’autres artistes japonais n’ont pas réussi à accomplir.

AYAME – J’admire ces groupes et, en même temps, je souhaite vraiment parcourir le même chemin avec BBTS !

IO – Oui ! Je crois aussi que Broken By The Scream peut y arriver !

TSUBAKI – C’est difficile à expliquer. BABYMETAL est un groupe qui avait un décalage entre son visuel et sa sonorité. C’était d’ailleurs surprenant…

KRM – Ces groupes ont beaucoup de succès à l'étranger. Pensez-vous que c'est votre cas aussi ?

IO – Je n’en suis pas totalement sûre mais, avant la pandémie, énormément de fans étrangers se rendaient à nos concerts. Et nous avons toujours reçues de très bonnes réactions de l’international sur YouTube et nos réseaux sociaux. Le nombre de vues sur nos vidéos a augmenté de manière incroyable, en particulier grâce aux fans étrangers qui y réagissent vraiment rapidement. J’en suis tellement heureuse !


KRM – Vous avez déjà joué à l’étranger, mais jamais en Europe. Souhaiteriez-vous vous y produire un jour ?

TSUBAKI – Je veux tellement jouer à l’étranger. Je suis la seule qui n’a pas encore pu performer sur une scène étrangère.

AYAME – C’est vrai ! Il semblerait que nous soyons de plus en plus sollicitées par d’autres pays. Je suis sûre qu’un jour nous serons capable de le faire, alors attendez-nous jusque-là !

KAGURA – Je veux vraiment qu’ils puissent nous écouter autant que possible !


KRM – « RISE into CHAOS » est sorti il y a peu. Quels sont vos prochains projets ?

IO – Est-ce qu’il y en a ? (Rires) Nous espérons continuer à évoluer encore et encore. On se donne rendez-vous l’année prochaine !


KRM – Pour conclure, avez-vous un dernier mot pour nos lecteurs et vos fans français ?

AYAME – Bien sûr ! Merci à tous et à toutes pour votre soutien. C’est vraiment cool de pouvoir vous rencontrer. Nous travaillons dur sur la musique propre à notre groupe. Si vous ne nous avez jamais écouté, alors allez-y ! Nous adorerions avoir l’opportunité de venir jouer en live près de chez vous bientôt. Jusque-là, prenez soin de vous et soyez heureux. Nous espérons que notre musique sera à vos côtés. Merci !


L'ensemble de notre équipe remercie Broken By The Scream pour sa disponibilité ainsi que Kojima Mayumi pour avoir permis cette interview.

 

Rédaction : Cyrielle Pons

© Photos : GROUND-BASE INC.

24 vues
bottom of page