top of page

AESPA sur la bonne voie !

Trois ans après ses débuts, le groupe aespa foulait, pour la première fois, une scène française, à l'occasion du dernier concert de son world-tour débuté huit mois plus tôt.

groupe sud coréen aespa lors de son concert à Paris
aespa - © SM Entertainment

Ce 30 septembre 2023, à mi-chemin entre “Kwangya” et le monde réel, c’est au Dôme de Paris que le groupe æspa a réuni ses fans pour le premier concert français et parallèlement, le dernier show de sa tournée mondiale, "SYNK: HYPER LINE", qui a débuté le 25 février 2023 à Séoul, en Corée du Sud.

Voici ce que KARAOME a pensé de cette soirée !


Une grande première !

Si les fans de K-Pop ont l’habitude de fouler les sols du Zénith de Paris, de l’Accor Arena ou encore de la Salle Pleyel, c’est la première fois qu’un groupe sud-coréen se produit au Dôme de Paris, une salle presque tout en gradins avec une capacité d'environ 5 000 personnes. À leur habitude, les MYs (nom des fans d’æspa) et amateurs de K-Pop les plus enthousiastes ont commencé à faire la queue plusieurs heures avant le concert afin de se rapprocher au maximum de la scène et admirer au plus près les membres d’æspa : Karina, Ningning, Giselle et Winter.

Pourtant à l’approche du début du concert, les places vides en gradins ont du mal à se remplir et cela pose question : le choix de salle était-il adapté ? Y-a-t’il un manque d’organisation pour faire rentrer les spectateurs ? L'excitation peine, d'ailleurs, à se faire ressentir.


groupe sud coréen aespa lors de son concert à paris
aespa - © SM Entertainment
Un show millimétré !

C’est à 20h20, dans une salle finalement presque pleine, que les lumières s’éteignent et que la chanson “Lingo” retentit à haut volume dans les oreilles. Après une introduction audio de plus de deux minutes, une vidéo se lance sur l'écran principal de la scène plaçant les quatre membres d’aespa dans leur univers cyberpunk. Quatre minutes de vidéo plus tard… toujours pas d’æspa ! Ce sont leurs avatars “æ“ respectifs qui sont maintenant mis en avant dans des visuels raffinés propres à l’univers du groupe.


L’engouement des fans retombe après cette longue introduction mais il se rehausse vite avec, cette fois-ci, l’arrivée tant attendue sur scène des quatre filles. Le concert commence fort avec l’énergie du morceau “Girls” réarrangé d’une manière rock. L’occasion pour Winter de dégainer sa guitare et très bien mimer un solo préenregistré. Les tubes “ænergy” et “Savage” clôturent cet intense début de concert. Moment à qui bénéficiera la majorité des interactions qui auront lieu avec le public durant cette soirée... Dommage !


Le show se poursuit au rythme des VCR et des solos des membres qui divisent le concert en quatre grandes parties. Si les VCR sont un bon moyen de faire patienter les fans pendant les changements de tenues, les vidéos sont d’autant plus appréciables quand elles interagissent avec l’audience. Ce n’était pas le cas pendant ce concert ! Mais les membres réussissent à réembarquer le public avec elles après chaque pause : la all rounder Karina avec son titre “Menagerie”, Winter et sa voix envoutante sur “Lips”, le rythme entraînant de Giselle dans “2HOT4U” et la mélodie accrochante du solo “Wake Up” de Ningning.


Dans chaque partie, les titres phares s'enchaînent nous rappelant à quel point la discographie d’æspa est efficace et appréciée de toutes et tous. Le groupe nous propose des chorégraphies inventées pour chaque titre, accompagné de danseuses pour combler la scène, ainsi que de jolies productions visuelles sur les écrans géants. L’univers virtuel d’æspa aurait cependant pu être plus développé avec des effets holographiques par exemple. On espère voir ça sur leur prochaine tournée !

Mais les fans semblent déjà satisfaits et donne de leur voix pour accompagner le groupe sur tous les hits, dont “Illusion”, “Dreams Come True”, “Hold On Tight” ou encore “Spicy”.


groupe sud coréen aespa lors de son concert à Paris
aespa - © SM Entertainment
La fin tant attendue !

Après presque deux heures de show, les regards se dirigent maintenant vers le public qui est mis à l’honneur pour montrer ses talents en danse, avant que les quatre filles, épuisées après huit mois de tournée, remontent sur scène pour interpréter les deux dernières chansons dédiées aux fans “‘Til We Meet Again” et “ICU”. La fosse profite de ces derniers instants pour partager ses cadeaux qui sont chaleureusement accueillis par les membres. Après des remerciements timides et quelques mots pour teaser leur comeback prévu pour le 10 novembre prochain, c’est le moment pour Winter, Giselle, Ningning et Karina de récupérer après ces mois épuisants et de revenir plus dynamiques pour leur prochain concert en France quand il sera temps.


À la prochaine...

Pour ce premier concert français, trois ans après ses débuts, æspa assure un show bien fourni de vingt-trois chansons avec des chorégraphies uniques et des visuels originaux, malheureusement teintés par la fatigue des mois de tournée à travers le monde. Mais cela ne nous empêche pas d'apercevoir le potentiel en live de Ningning, Winter, Giselle et Karina qui promet certainement une belle évolution pour leurs prochaines performances.

 

Toute l'équipe de KARAOME tenait à remercier LIVE NATION, SM Entertainment et aespa pour avoir rendu ce live report possible.

18 vues0 commentaire

Comentários


bottom of page