top of page

EVERGLOW charme Paris avec sa performance au Bataclan !

Le Bataclan, une salle maintenant habituée des artistes coréens, a ajouté un nouveau nom dans son catalogue ce 25 janvier dernier, celui de EVERGLOW !


groupe sud coréen EVERGLOW à Paris

Après avoir accueilli des groupes comme The Rose, Xdinary Heroes ou encore VAV en 2023 et en attendant avec impatience la venue prochaine de Eric Nam, le Bataclan, salle emblématique, a vibré au rythme des sons envoûtants de EVERGLOW lors de sa première tournée européenne, "ALL MY GIRLS". Même si la salle n'affiche pas complet, avec une capacité maximale de 1500 personnes, l'atmosphère est électrique dès le début ! Le groupe est-il moins connu en Europe ? Est-ce dû à un manque de publicité ? Ou bien est-ce l'accumulation des concerts depuis la fin de 2023 qui a rendu les fans un peu plus frileux sur le plan financier ? Quoi qu'il en soit, ceux présents ont pu en profiter pour être au plus proche des six artistes !


groupe sud coréen EVERGLOW à Paris

Le concert démarre à l'heure pile, à 19h30, sans le moindre retard, ce qui a ravi les fans qui, pour certains, attendent depuis plusieurs heures, pour s'assurer d'avoir la meilleur vue possible. Le premier son, "FIRST", lance le show avec une énergie palpitante ! Les membres font une démonstration de leur talent exceptionnel en danse, évoluant avec une synchronisation parfaite. Le public, certes un peu statique, partage bruyamment son enthousiasme. S'ensuit rapidement "SLAY", piste phare du dernier single album de EVERGLOW, qui, de part une chorégraphie impressionnante et une composition captivante, confirme le véritable talent de danse et de performance de la formation. Puis "PLAYER" enflamme l'ambiance avec son univers girl power, dégageant une aura de "badassitude" sur scène.



Après une brève première pause, le groupe se présente, avec l'aide d'un traducteur, pour une interaction avec les fans. Bien que les échanges semblent quelque peu contrôlés et planifiés, les six chanteuses ont quand même réussi à communiquer leur gratitude en français. La performance reprend avec "NO LIE" et "Pirate", ajoutant une touche de gaieté et de féminité à l'ensemble. Puis, après une deuxième pause, EVERGLOW revient avec "DON'T ASK DON'T TELL" suivi d'une impressionnante reprise de "Unholy", démontrant encore une fois leur maîtrise de la danse. Une autre performance vocale et dansante sur "Shout Out to My Ex" s'ensuit.


L'un des points forts indéniables de EVERGLOW est sa présence et sa performance scénique.

Sa maîtrise de la scène est impressionnante, avec des chorégraphies parfaitement exécutées et une synchronisation sans faille entre les six membres. Le charisme de chacune sur scène est également remarquable, captivant l'attention du public du début à la fin. Assister à une telle représentation est véritablement une expérience mémorable et enrichissante, confirmant que le spectacle en vaut largement la peine.




Cependant, il est à noter qu'il y a eu plusieurs pauses avec le public. Bien que ces moments soient destinés à créer de la proximité, les multiples interruptions ont quelque peu rompu le flux du concert. Néanmoins, le charisme des membres ainsi que l'énergie débordante de leurs titres réussissent à raviver l'atmosphère à chaque fois permettant ainsi au public de reprendre son souffle pour mieux donner de la voix.


En conclusion, malgré quelques petites interruptions, le concert de EVERGLOW a été un spectacle rafraîchissant et énergique. Le talent exceptionnel des membres en danse et leur synchronisation parfaite ont impressionné le public, laissant une marque indélébile de leur passage au Bataclan. Il est certain que l'avenir de EVERGLOW repassera par nos scènes dans les prochaines années, d'autant plus qu'il semblerait qu'un nouveau comeback se profile, comme annoncé durant leur première interview française, à retrouver dans quelques jours sur KARAOME !


groupe sud coréen EVERGLOW à Paris

Toute l'équipe de KARAOME souhaite remercier EVERGLOW, son management ainsi que MyMusicTaste pour avoir rendu ce live-report possible.


©Crédits Photo : Louise Audry pour KARAOME

74 vues

Comments


bottom of page